Patrimoine agro-pastoral

La vie dans les vallées était de type autarcique, c’est pourquoi le village est parsemé de constructions qui témoignent de la vie quotidienne des habitants : l’économie de subsistance tournait autour de l’exploitation de la châtaigne, des vergers et potagers familiaux.

Les séchoirs à châtaignes (grataghji)

Certains, encore en service, sont des constructions à deux niveaux : au rez-de-chaussée un feu de bois à même le sol émet la chaleur nécessaire au séchage des châtaignes fraîches disposées à l’étage sur des lattes en bois.

 

Les silos à châtaignes (I chjostri)

Ces enceintes circulaires en pierres sèches, situées dans les châtaigneraies servaient au stockage des châtaignes durant la récolte avant leur transport au séchoir.

 

Les moulins (I Mulini)

Situés le long des rivières, ces moulins sont des vestiges du processus de fabrication de la farine de châtaigne. Bâtiments en pierres sèches, ils abritaient des meules en granite, à entrainement hydraulique.

Vous pouvez découvrir ces moulins à proximité des piscines naturelles d’Aïtone.

Un patrimoine agro-pastoral témoin de la vie autarcique des habitants

Dernières nouvelles

Journées du Patrimoine à Evisa

Samedi 17 septembre et Dimanche 18 Septembre 20126 Visite

Sinema in paese à Evisa

Vendredi 9 septembre à 18 h salle polyvalente Projection

carte générale

CONTACT

Evisa, terre d'émotions

Point d'Accueil Touristique Capu Supranu

+33(0) 4 95 50 06 87

contact@evisa.fr